Sie sind hier: Startseite Themen und Ressourcen IM FOKUS: UN High-Level Meeting on ending AIDS MMS/aidsfocus.ch als Vertreter der Zivilgesellschaft am Hochrangigen Treffen zu HIV/Aids in New York vom 8. bis 10. Juni
MMS/aidsfocus.ch als Vertreter der Zivilgesellschaft am Hochrangigen Treffen zu HIV/Aids in New York vom 8. bis 10. Juni
IM FOKUS: UN High-Level Meeting on ending AIDS

MMS/aidsfocus.ch als Vertreter der Zivilgesellschaft am Hochrangigen Treffen zu HIV/Aids in New York vom 8. bis 10. Juni

MMS / aidsfocus.ch wurde gebeten, die Zivilgesellschaft in der Schweizer Delegation am High Level Meeting über HIV/Aids zu repräsentieren, das in New York vom 8. bis 10. Juni 2016 stattgefunden hat. Die Statements der Schweizer Delegation können in den folgenden beiden Videos angehört werden.


Official Statements: 100th plenary meeting (9 June 2016) General Assembly, Hall

9 Jun 2016 - Implementation of the Declaration of Commitment on HIV/AIDS and the political declarations on HIV/AIDS [item 11]

See @ 1:42:40 till 1:48:20

WATCH VIDEO

Allocution de la Secrétaire d’Etat à la Santé, Tania Dussey-Cavassini

« … La Suisse est convaincue qu’il faut accélérer et intensifier notre réponse au VIH. Ce mouvement d’accélération est déterminé par cinq facteurs que nous devons impérativement prendre en compte :

  • Premièrement, il faut davantage prendre en considération les déterminants de l’épidémie. Dans toutes les régions du monde, nous devons comprendre les facteurs qui l’influencent dans un contexte donné. Il faut systématiquement prêter attention aux déterminants sociaux, économiques et politiques de l’épidémie, tels que la pauvreté, les inégalités – y compris celle entre les sexes – l’exclusion sociale, la discrimination telle que la pénalisation des rapports sexuels entre personnes du même sexe ou des usagers de drogues par injection.
  • Deuxièmement, nous devons renforcer les systèmes de santé. Comme pour d’autres maladies, lutter contre l’épidémie ne peut se faire ni de manière isolée, ni à travers des structures parallèles. D’une part, nous n’en n’avons simplement pas les ressources. Et d’autre part, les systèmes de santé doivent répondre d’une manière holistique aux diverses questions et problèmes de santé qu’une personne peut rencontrer. En 2015, la Suisse a contribué, grâce à ses programmes bilatéraux en Afrique australe, à ce que 1 million de jeunes femmes et hommes accèdent à des services de santé sexuelle et reproductive, y compris en matière de VIH/SIDA.
  • Troisièmement, nous devons poursuivre systématiquement une approche centrée sur les droits de l’homme. En tant que droit fondamental, le droit à la santé exhorte les Etats à fournir des services, biens et infrastructures qui soient accessibles, et de bonne qualité. Toute la population – sans exception - doit pouvoir être informée et avoir la possibilité de participer aux processus de prise de décision autour des questions liées à la santé. La discrimination et à la stigmatisation ne sont jamais justifiées.
  • Quatrièmement, pour accélérer cette réponse, nous devons adopter une approche ciblée, axée sur les lieux et les populations qui sont plus particulièrement touchés par l’épidémie. La Suisse a eu des succès dans sa lutte contre la propagation du virus grâce à une action politique ciblée avec les consommatrices et les consommateurs de drogues par injection. La diminution des infections a été réalisée grâce à l’accès facilité et gratuit de matériel stérile d’injection permettant ainsi une réduction des risques.
  • Enfin, nous sommes convaincus de l’importance de continuer à faire ce chemin ensemble. Nous n’aurions jamais pu arriver là où nous sommes aujourd’hui sans travailler en partenariat: la réponse au Sida est exemplaire pour la collaboration entre différents acteurs. Enfin il est important de souligner le travail infatigable de la société civile. Je suis fière d’avoir une représentante de la société civile suisse dans ma délégation. La société civile et les mouvements des communautés sont ici parce que ce sont elles qui représentent la voix des réalités vécues par les personnes affectées et infectées par le VIH. Sans l’engagement des communautés, nous ne mettrons jamais fin au Sida. »
  •  

    Panel Discussion 1, Ending AIDS (8-10 June 2016) #HLM2016AIDS - General Assembly, High-Level meeting

    Allocution de la Secrétaire d’Etat à la Santé, Tania Dussey-Cavassini

    See @  23:10 Min till 28: 50

    WATCH VIDEO


    (Photo: UNAIDS High Level Meeting 2016/ Carine Weiss)

    High Level Meeting – 8-10 June, New York